Le capteur d'image – le cœur d'une caméra

Le capteur d'image est un des principaux composants d'une caméra. Deux types de capteurs sont largement diffusés : CCD et CMOS.

CCD (charged coupled device)

Les capteurs CCD génèrent des tensions dépendant de la quantité de lumière incidente. En fonction de l'exposition, des charges sont déplacées les unes après les autres, à la manière d'un chapelet (d'où la désignation « dispositif en chapelet »), jusqu'à ce qu'elles atteignent l'amplificateur de sortie sous la forme de paquets de charge. Il en résulte une tension électrique dépendant de la charge, c'est-à-dire de la quantité de lumière. En raison de ce « registre à décalage analogique », les capteurs CCD sont utilisés dans la vidéo-surveillance le plus souvent pour des caméras analogiques. En principe, les CCD se distinguent par un faible bruit et une sensibilité à la lumière élevée. Pour l'implémentation de fonctions de traitement de l'image, les CCD nécessitent des processeurs supplémentaires.

Capteur CCD

CMOS (complementary metal oxide semiconductor)

Les capteurs CMOS, également appelés capteurs Active Pixel, collectent les charges générées par l'incidence de la lumière, comme les capteurs CCD. Mais un amplificateur de sortie est attaché à chaque pixel. Il amplifie le signal et lui attribue une valeur numérique. En raison de cette technologie, les capteurs d'image CMOS se différencient des capteurs CCD essentiellement par le fait que chaque pixel est lu individuellement. Les capteurs CMOS sont plus économiques à fabriquer que leurs équivalents CCD et consomment nettement moins d'énergie – certains modèles ne consomment que dix pourcent de l'énergie d'un capteur CCD. En outre, l'effet de blooming des capteurs CMOS est très limité. Cela signifie que les zones de l'image surexposées ne recouvrent pas très fortement les zones environnantes, parce que la lumière excédentaire n'est pas transmise au pixel voisin d'un pixel surexposé.

Chaque pixel raconte une histoire – la qualité d'image améliorée avec Pixim

Y a-t-il des taux de contraste forts sur le lieu d'utilisation, une porte d'entrée est-elle actionnée sorte que le domaine à surveiller passe de très sombre à très clair du fait du contre-jour, ou s'agit-il d'une pièce généralement sombre dans laquelle une lumière artificielle crue est allumée de temps à autre ? Pour ces situations, l'utilisation d'une technologie de régulation particulièrement adaptable est recommandée. En effet, pour une qualité d'image optimale, chaque pixel compte. Les caméras jour/nuit de la série ABUS Profiline sont donc équipées entre autres de capteurs d'image de Pixim.

Ces capteurs CMOS de la nouvelle génération du fabricant Pixim analysent chaque pixel et le régule entièrement automatiquement pour une exposition optimale. La technologie brevetée transforme quasiment chaque pixel de la caméra de surveillance avec capteur Pixim en autant de caméras indépendantes qui s'adaptent à chaque image de nouveau aux conditions de luminosité correspondantes.

Il en résulte une résolution maximale, des couleurs naturelles, une clarté absolue et l'élimination des défauts visuels tels que la lumière aveuglante ou les réflexions. Les capteurs Pixim sont nettement supérieurs aux capteurs traditionnels notamment en cas de contre-jour extrême et de conditions de luminosité imprévisibles ou changeant constamment. L'utilisation de ces capteurs requiert un bon éclairage. En cas d'éclairage ambiant trop faible, vous devriez toujours miser sur des caméras avec capteur d'image CCD.

ABUS est un des rares partenaires de la technologie Pixim et est donc directement impliqué dans le développement continu de cette technologie à puce. C'est un savoir-faire qui profite à nos clients.

Suivre notre actualité

Voir la chaîne YouTube ABUS