Vidéosurveillance : Dissuader les criminels et documenter les précédents © ABUS

Vidéosurveillance : Dissuader les criminels et documenter les précédents

Vous connaissez sans doute ce genre de titres dans les journaux : « Homme (45 ans) tabassé à mort sur un quai » (Bild du 3 juin 2011) ? La criminalité à issue fatale est une triste réalité. Dans la plupart des cas cependant, les malfaiteurs peuvent être arrêtés si un système de vidéosurveillance est installé sur place. Dans ce cas, les enregistrements livrent une documentation sans faille des faits, évitant ainsi aux victimes et aux témoins des interrogatoires éprouvants.

Rendre l'espace public plus sûr

Que ce soit dans les centres urbains ou en périphérie : beaucoup de personnes ne se sentent pas en sécurité aux arrêts de bus isolés, dans les stations de métro, les gares de trains régionaux ou sur les places de parking relais. Des périmètres mal éclairés, l'anonymat, des bandes de jeunes qui rôdent ainsi que certains milieux sociaux affectent le sentiment de sécurité. Même les enfants et les jeunes sont quotidiennement agressés et confrontés au vol de portables et de vêtements.

Rendre l'espace public plus sûr © ABUS

Garder une vue d'ensemble dans la masse

Lors de manifestations publiques, l'état d'urgence règne souvent. Lors de fêtes populaires ou dans les tentes des brasseries foraines, une situation inattendue, quasiment incontrôlable pour les organisateurs ou pour le personnel de sécurité et menaçant la sécurité des participants peut vite survenir. Un système de surveillance confère une certaine sécurité, car cela permet de garder une vue d'ensemble sur la manifestation dès le début et d'identifier les potentiels perturbateurs.

Garder une vue d'ensemble dans la masse © sxc.hu / cpurcell

Une plus grande sensibilité peut empêcher l'augmentation de la violence

Les statistiques de la criminalité ont relevé plus de 210 000 crimes et délits contre les personnes par an (PKS 2008) et ont documenté une évolution constante de la violence criminelle. L'augmentation du potentiel de violence présent dans la société est un argument parfois évoqué pour justifier la croissance du nombre de cas. Mais la police assume également qu'un comportement sensible relatif aux plaintes déposées a pour effet une baisse du chiffre noir des actes de violence commis ainsi qu'une augmentation du nombre de poursuites judiciaires. Plus les crimes et délits sont signalés, moins il reste de place aux malfaiteurs.

Outre l'efficacité avérée des groupes de surveillance de voisinage, la vidéosurveillance peut également avoir contribué à cette évolution positive. D'autant plus que les systèmes de vidéo actuels ne font pas qu'« observer » mais accélèrent nettement la mise en alerte des forces de secours.

Une plus grande sensibilité stoppe l'augmentation de la violence © ABUS

Produits ABUS pour la protection contre la criminalité grâce à la vidéosurveillance