Astuces : Comment puis-je reconnaître une intoxication au monoxyde de carbone ?

En raison des symptômes très peu spécifiques, il est généralement très difficile de détecter une intoxication au monoxyde de carbone.

 

Les propriétaires de maisons ou d'appartements savent, en règle générale, quand le dernier contrôle a été effectué par un ramoneur, comme pour celui de l'installation de chauffage. Si ce contrôle a eu lieu il y a longtemps ou si votre cheminée, la cuisinière à gaz ou la chaudière à gaz sont souvent utilisées, les symptômes suivants doivent vous alerter - surtout si, non seulement vous-même, mais également votre famille ou votre animal de compagnie tombent malade :

 

  • Malaise général
  • Irritabilité, confusion mentale
  • Maux de tête
  • Vertiges
  • Nausées
  • Essoufflement
  • Crampes
  • Suite à l'intoxication, les lèvres et les joues rougissent. Se produit ensuite fréquemment une perte de conscience. Ceci provoque la mort dans de nombreux cas, car on ne se réveille pas de ce coma. 

Que faire en cas de soupçon d'une intoxication au monoxyde de carbone ?

  • Si possible : Éteignez l'appareil.
  • Quittez immédiatement la pièce - allez, si possible, à l'extérieur respirer l'air frais.
  • Appelez les pompiers et une ambulance (le numéro de téléphone d'urgence 112 est valable dans toute l'Europe). 

Grippe, rhume, maux d'estomacs : Sont présumés liés à une intoxication au monoxyde de carbone par les personnes concernées

La difficulté : Le monoxyde de carbone n'est pas détectable à l'odeur, au goût, à la vue ou par la présence d'une irritation des voies respiratoires. Les victimes continuent de respirer sans difficultés et ne constatent généralement rien, hormis des symptômes non spécifiques. Certains pensent qu'ils couvent une grippe ou un rhume ou qu'ils ont mangé des aliments avariés. C'est pourquoi ils recourent rare ment aux services d'un médecin. Mais c'est justement là que se situe le danger : Ils s'allongent car ils pensent avoir un vertige et des maux de têtes bénins et, dans le pire des cas, ne se relèvent jamais.  

Traitement dans une chambre de surpression à oxygène

En cas de suspicion d'intoxication au monoxyde de carbone, appelez aussi vite que possible un médecin de secours. Le taux de monoxyde de carbone dans le sang est, certes, se réduit de moitié de lui-même au bout de quatre heures mais, selon le degré de l'intoxication, un traitement en oxygène hyperbare contrôlé dans une chambre sous pression peut être vital. Les patients sont placés dans une chambre forte sous surveillance constante des fonctions vitales (pression artérielle, rythme cardiaque, respiration) et sont alimentés en oxygène par des tuyaux qui réduisent le taux de monoxyde de carbone dans le sang. En seulement 20 à 40 minutes, le taux de CO dans le sang est réduit de moitié. Il existe dans toute l'Allemagne environ 20 centres de chambres pressurisées

Vous trouverez plus d'informations sur le traitement à l'oxygène hyperbare contrôlé, un numéro d'assistance téléphonique gratuite ainsi que le centre de chambre pressurisée le plus proche de votre domicile sur le site internet de l'association des centres de chambres à pression e.V. (VDD).

Verband Deutscher Druckkammerzentren

Séquelles tardives : Les migraines, problèmes de concentration, maladies cardiovasculaires

Lors d'une intoxication avancée au monoxyde de carbone, la peau et les lèvres se colorent en rouge en raison de l'effet du monoxyde de carbone sur le pigment des globules rouges du sang, l'hémoglobine. Souvent, les victimes se trouvant déjà à un stade avancé d'intoxication perdent connaissance, ce qui entraîne souvent leur mort. Des séquelles tardives peuvent également se manifester par des difficultés de concentration durables, des migraines, des maladies cardiovasculaires ou des affections psychiques.

Plus d'informations sur la protection contre le monoxyde de carbone

Sources de dangers

Le monoxyde de carbone, abrégé CO, est un gaz toxique qu'on ne peut ni voir, ni gouter, ni sentir. Il apparait notamment lors de la combustion incomplète de carburants fossiles tels que ...

en savoir plus

Maintenance

Faites régulièrement vérifier par un spécialiste vos conduits, cheminées et autres appareils tels que les installations de chauffage. 

en savoir plus

Protection

Il est insipide, inodore, invisible : Le monoxyde de carbone est un danger imperceptible. Que la cheminée soit ancienne ou neuve, l'installation de gaz ou de chauffage ou autres foyers ...

en savoir plus